Comprendre les équidés

Tu es fan d'équidés ? Alors ce forum est fait pour toi ! Inscris-toi rapidement ! [A noter : il faut être inscrit pour avoir accès à la totalité du forum]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Course à plat

Aller en bas 
AuteurMessage
Troll

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 25
Puff : Troll
Ton galop : 3
Localisation : Ain (01) Rhone-Alpes

MessageSujet: Course à plat   Lun 15 Mar - 23:51


Introduction

Le sport hippique rassemble toutes les courses de chevaux montées ou attelées.

Le sport hippique ne doit pas être confondu avec les sports équestres (olympiques) dont les disciplines les plus connues sont le saut d'obstacles, le dressage et le concours complet. Certaines disciplines de sport équestre se rapportent néanmoins à la course, comme par exemple l'endurance équestre.

Reperes

Dès l'antiquité, le sport hippique fait partie des loisirs appréciés. En Grèce, les courses montées ou attelées sont pratiquées, tandis qu'à Rome, la population préfère nettement les courses attelées : les fameuses courses de chars. Les courses de chevaux tombent en désuétude en Occident avec la montée du christianisme, mais durent jusqu'à la fin du XIIe siècle siècle à Byzance.

Les rois de France et d'Angleterre se disputent la paternité de la rénovation des courses hippiques au XVIIe siècle siècle, mais il semble que Louis XIV tienne la corde. Les hippodromes se multiplient aux XVIIIe et XIXe siècle : le sport hippique est clairement le sport le plus regardé durant cette période sur les deux rives de la Manche.

Les courses de trot sont pratiquées en France depuis 1836. La pemière épreuve de ce type se tient le 25 septembre 1836 sur la plage de Cabourg. Devant le succès rencontré, l'Hippodrome de la Prairie (Caen) reçoit les premières réunions hippiques de trot les 26 et 27 août 1837. Cette formule s'étend progressivement à la Basse-Normandie durant les années 1840 puis à l'ensemble de la France. Les premières courses de trot en Île-de-France se tiennent en 1878 à l'Hippodrome de Maisons-Laffitte. Depuis, l'Hippodrome de Vincennes propose des courses de trot et devient le "temple du trot"[1].

Après la Seconde Guerre mondiale, le monde des courses de plat évolue avec le développement important des courses de pur-sang aux États-Unis, au Japon, à Hong-Kong et à Dubaï. Pour sa part, le monde du trot reste essentiellement centré sur l'Europe, avec la France, la Suède et l'Italie comme places fortes, et les États-Unis et le Canada pour le continent américain.




Le plat

Le principe de la course de plat (ou galop) est, a première vue, très simple : partir au galop, et franchir le poteau d'arrivée le premier.

Les distances de course sont variables, de 900 (quelques courses pour deux ans) à 4 000 mètres (par exemple la Gold Cup en Angleterre), mais le plus souvent comprises entre 1 600 et 2 400 mètres, le mile anglais étant la référence historique, avec ses 1 609 mètres.

Les chevaux prennent le départ dans des stalles, c'est-à-dire des boîtes dans lesquelles ils rentrent et qui s'ouvrent automatiquement lorsque le départ est donné.

Cependant, pour obtenir une course disputée, il faut que tous les concurrents puissent s'exprimer, même si leur potentiel est moindre. C'est le principe du handicap : avant la course, le handicapeur attribue à chaque cheval un certain poids qu'il va devoir porter tout au long de la course.

Les poids sont répartis en fonction des résultats des chevaux, et varient entre 50 et 62 kg en France (les chiffres et unités de poids changent selon les pays). Ainsi, le cheval vainqueur d'une course recevra une charge supplémentaire pour la course suivante. Au contraire, un cheval faisant une piètre course se verra retirer du poids pour la suivante. L'objectif est donc d'obtenir la course la plus serrée possible.

Lors de la course, il faut également prendre en compte l'importance de la corde. En effet, les chevaux, suite à un tirage au sort, obtiennent un numéro qui désigne leur stalle de départ. Le n°1 se retrouve à la corde, le n°18 complètement à l'extérieur, ce qui signifie qu'il devra parcourir une plus grande distance dans les virages. C'est donc un élément important, qui peut parfois coûter la victoire.

La course de plat la plus célèbre est le Prix de l'Arc de Triomphe. Il existe d'autres courses très prestigieuses notamment en Angleterre, en Irlande, en Allemagne, en Italie, aux États-Unis, au Japon, à Hong-Kong et à Dubaï.

Il existe une hiérarchie des courses à travers la planète. Les courses les plus prestigieuses sont classées en Groupe I (Prix de l'Arc de Triomphe, Derby d'Epsom, Dubaï World Cup par exemple), puis on trouve les courses de Groupe II, les courses de Groupe III, puis les Listed-Race, les handicaps, les prix de série et enfin les courses à réclamer. À noter que sur le continent américain, on utilise le même système de classement, mais dans certaines conditions le terme de Groupe peut-être remplacé par celui de Grade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-chats-de-chez-moi.skyrock.com
 
Course à plat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mec qui sait pas faire un plat, c'est trop un boloss (Topic de Rems)
» LES PIEDS DANS LE PLAT. Est-il normal que?
» Votre plat préféré...
» plat rigolo !
» LA GOCHE HAITIENNE A-T- ELLE ECHOUE SELON D'ABEL J SIMON ???//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Comprendre les équidés :: L E . M O N D E . D U . C A V A L I E R :: Sports.Equestres-
Sauter vers: